Le projet Renaître

Dans un contexte de guerre, l’Angola a souffert une profonde rupture de son tissu social, de ses structures et des institutions de l’état, de ses valeurs morales et civiques. Le manque de moyens de subsistance des familles a subi une forte aggravation. Comme un nombre significatif de familles vit dans les environs de Luanda, avec moins d’un dollar par jour, l’attention et les soins de l’enfant ne sont pas une priorité. Par ailleurs, Luanda a accueilli un nombre important de déplacés internes, dont quelques-uns des enfants, qui ont fini pour trouver dans la rue leur unique possibilité de subsistance.

Allié à ces deux facteurs, apparaissent maintenant et tendent à augmenter, les orphelins, les victimes de VIH. C’est dans cette situation de fait qu’on prétend intervenir pour offrir à l’enfant qui vit dans la rue une opportunité dans sa vie.